Get Adobe Flash player

Bulletin de nouvelles

Intranet





Notre devise est : « Qu’ils soient Un »
et nous essayons d’y parvenir comme suit :



Ecumenical

En étant prêtes à vivre notre charisme par notre mission dans l’Eglise et la vie communautaire.

En étant signe d’unité au service de tous.

 

 

 

 

 

 

Associates

 

 

Par une vie de prière communautaire et l’Eucharistie.

Œcuménisme

Engagement dans les paroisses

 

 

Hospitality

 

 

 

Travail pastoral en paroisse, aux armées, en Université.

Partage de notre charisme.

Associés/laïcs

 

Dublin House

 

 

 

Soin des Sœurs âgées et malades.

Visites aux malades et aux personnes âgées.

Ministère eucharistique.



 

Moseley House

 


Maisons ouvertes à tous...

Pour Retraites et Prière.

Partage des voitures, des repas, des finances.

Hospitalité


Haunton House









Sharing a meal




Ministère de la Parole.

Services sociaux et responsabilité sociale.

Justice et Paix.


Sharing a meal 2









Sisters



Salaires justes.

Recrutement équitable

Réconciliation

Internationalité

 

 

Notre histoire :

A la fin du 19ème siècle et au début du 20ème, en France, des lois anticléricales organisèrent la séparation de l’Eglise et de l’Etat. En conséquence, nos Sœurs n’eurent plus le droit d’enseigner dans les écoles primaires ;  du jour au lendemain, l’Etat prenait leur place et nos Sœurs étaient sécularisées. A la même époque, en Angleterre, le Père John O’Toole cherchait des religieuses pour aider à l’évangélisation, dans sa paroisse toute récente de Haunton, petit village du Staffordshire. L’Archevêque Illsley de Birmingham lui  conseilla d’écrire à Mère St Paul, Supérieure Générale des Sœurs de St Joseph de Bordeaux, et de lui demander des Sœurs pour cette mission.

Les Sœurs de St Joseph acceptèrent son invitation et, le 3 mai 1905, trois Sœurs arrivèrent à Haunton : Sr. Mary Magdalene (la seule qui parlait anglais), Sr de la Trinité et Sr St Norbert. Dans le village, elles occupèrent une petite maison (St Edward’s), et y enseignèrent à l’école paroissiale. Elles s’occupèrent aussi de l’église. Plus tard elles achetèrent une propriété plus vaste où  elles commencèrent par  ouvrir  une petite école privée pour jeunes filles ; celles-ci y apprenaient la couture et en sortaient avec un bon niveau de français.  Au cours des années, le besoin se faisant sentir, l’établissement se transforma en pensionnat pour filles de 5 à 18 ans. A la même époque, beaucoup de jeunes femmes vinrent de l’étranger pour apprendre l’anglais. Cet internat continua de se développer jusqu’en 1987 ; l’âge avancé des Sœurs et la diminution des vocations entrainèrent sa fermeture. Pendant ce temps, la communauté des Sœurs s’agrandit grâce à l’arrivée, en 1940, de neuf Sœurs, obligées de fuir la France après l’invasion allemande et la défaite. Pendant les années 30, de jeunes femmes anglaises et irlandaises entrèrent au couvent de Haunton, pour y acquérir une connaissance de base du français avant d’aller rejoindre le noviciat en France, à Bordeaux.

En 1949, Sr Imelda et Sr St Patrice souhaitaient faire une fondation en Irlande ; elles demandèrent donc à  Mgr. Lyons, Évêque de Kilmore en Co Cavan (Irlande) de fonder un couvent dans son diocèse. Il accepta volontiers et trois Sœurs occupèrent bientôt une maisonnette à Rice Hill  petite commune du Conté Cavan ; elles y exploitèrent une petite ferme et exercèrent leur apostolat auprès des gens de la localité jusqu’en 1954.  Dans le même temps, Mgr. Lyons demanda des Sœurs pour travailler au Collège St Patrick, établissement diocésain pour garçon de 13 à 18 ans, qui était dirigé par le Clergé diocésain et quelques enseignants laïcs. Le travail des Sœurs consistait à s’occuper des domestiques, diriger l’infirmerie et prendre en charge la santé des élèves et celle du personnel, quand c’était nécessaire. Elles s’acquittèrent de leurs fonctions avec soin et assiduité jusqu’à ce que la Congrégation les retire, à la fin des années 60.

De 1905 à 1969 les Sœurs, en Angleterre et en Irlande, vécurent sous la juridiction de la Congrégation de St Joseph de Bordeaux où se trouvait la Maison Mère. En 1969 elles demandèrent officiellement à devenir Région avec une Supérieure régionale et un Conseil régional. Au chapitre général de cette même année, leur demande fut acceptée et Sr St Patrice nommée Supérieure régionale, avec deux Conseillères. La Maison Régionale fut installée à Mosley où la communauté emménagea le 4 août 1970. Deux Sœurs devaient y travailler à l’école primaire St Martin de Porres, récemment construite, où elles rendirent de grands services jusqu’en 1982. A cette date elles partirent en Allemagne comme Aumôniers des enfants du personnel de l’armée britannique.

Dates importantes de l’histoire de la région :

Haunton                                                                          1905-1987

Rice Hill                                                                            1949-1954

Collège St Patrick                                                              1950-1966

Maternité Virginia                                                              1955-1987

Maison de retraite Virginia, pour les Personnes âgées              1958-1987

Petit Séminaire de Grove Park                                             1956-1963

Travail paroissial à Aberdovey                                               1987

Travail paroissial à Wolverhampton                                        1980-2009

En 1996 les Sœurs de St Joseph de la Région anglo-irlandaise et celles de Bordeaux  s’unirent avec les Sœurs de St Joseph de Lyon.

En tant que Sœurs de St Joseph nous sommes engagées dans nos apostolats et responsables de la mission qui nous est confiée. Partout où nous sommes, nous manifestons notre amour de tous, par notre intérêt, notre dévouement et notre participation.

Nous sommes surtout engagées dans le travail pastoral et l’hospitalité est un point fort dans nos vies et dans nos communautés. Nous organisons des retraites personnelles ou en groupe et préparons les jeunes et les moins jeunes à recevoir les sacrements. Nous formons des lieux d’église où les gens peuvent venir, s’asseoir et goûter la présence du Seigneur dans un cadre inhabituel.

Nous visitons, à leur domicile, les personnes âgées et celles qui sont clouées à la maison ; nous allons aussi dans les maisons de retraites ; partout, nous apportons réconfort, joie, une oreille attentive et La Sainte Communion à ceux qui le désirent.

L’aumônerie catholique, à l’université et à l’armée, est aussi une part importante de notre mission tout comme l’apostolat auprès de ceux qui renoncent à la prostitution  ou à la drogue. Les sans-abri ne sont pas oubliés, surtout lorsqu’ils ont besoin d’être écoutés ou soutenus.

Autre ministère important : Visiter nos Sœurs âgées et malades dans les maisons de retraite et communiquer avec elles.

L’œcuménisme est une part importante de notre apostolat ainsi que l’aide aux différentes organisations charitables, surtout lors des collectes de fonds.

Nos d’Associés vivent de notre charisme dans leur vie quotidienne et se rencontrent pour échanger et prier d’une manière régulière.

Toutes ces formes d’apostolat nous permettent de poser des actes d’amour inclusif entre nous, avec les autres et avec Dieu.