Mexique-Honduras-Paso Tx


RÉSUMÉ DE L’HISTOIRE DE LA PROVINCE DU MEXIQUE

DES SOEURS DE ST JOSEPH DE LYON

 

 

 

Le 6 octobre 1903, Mère Marie Flavie Arnaud, accompagnée de cinq religieuses, arrive à Vercruz. Elles ont été encouragées par le P.Félix de Jésus Rougier et sont reçues par lui.


Marie Flavie Arnaud P.                      Félix de Jesús Rougier                        

Le 15 du même mois, elles ouvrent une école à Mexico.  Un an après, une autre école ouvre ses portes, au centre de la ville.
Les sœurs sont sensibles à la réalité d’extrême pauvreté qui les entoure ; elles ont le désir non seulement de travailler avec les pauvres, mais de vivre parmi eux.

Leur dévouement attire à la vie religieuse, quelques jeunes qui partent pour le Noviciat de Lyon ; et d’autres, quelques années après, feront leur noviciat aux Etats Unis. Au mois de juillet 1941,  le noviciat s’ouvre à Mexico.L’arrivée des sœurs mexicaines enrichit la Congrégation d’autres projets apostoliques parmi les pauvres.

En 1946 elles ouvrent deux écoles primaires gratuites, et peu de temps après, une école pour les jeunes filles de la campagne, et une autre pour les garçons vendeurs de journaux ; elles travaillent aussi avec les orphelins ; se crée également la branche hospitalière de la Province

En 1958 le Mexique reçoit le statut de Province.


Premières postulantes au Mexique 1941

C’est alors que le Concile Vatican II demande aux Congrégations de revenir « aux Sources », Amors, naissent, en Amérique latine,  plusieurs recherches et projets, qui auront  des répercussions dans tout le Continent.
À partir de « l’option préférentielle pour les pauvres » surgissent de nouvelles expériences de vie communautaire en dehors des institutions,

des insertions dans les secteurs démunis, dans les banlieues, dans les zones rurales et parmi les indigènes.

 


Au Chapitre Général de 1987, toute la Congrégation, s’engage fortement dans « l’option pour les pauvres ».  La Province a continué dans cette orientation jusqu’à présent.

En 1995, le désir des Provinces du Mexique et des États-Unis d’avoir un projet commun à El Paso, Texas, devient une réalité.



En 1996 c’est la fondation au Honduras, avec l’ouverture d’une communauté à Manto.

En 2001, une nouvelle communauté s’ouvre aussi à Tegusigalpa, capitale du Honduras



Premières postulants honduriennes

À partir de 1998, face aux défis de la CLAR (Conférence Latino-américaine de Religieux/euses) et à la refondationde la Province, s’ouvrent de nouveaux espaces d’action, et les Sœurs essaient de s’approcherdes « nouveaux visages » de pauvreté :  migrants, enfants de la rue, qui demandent des réponses et une grande responsabilité.


Le Congrès de la Vie Religieuse (2004) et le Chapitre Général de 2005, donnent un nouvel élan à l’option pour les exclus, ainsi que pour le respect de la création.


En 2010, de nouvelles présences nous remplissent d’espérance et nous donnent le désir de répondre, à la suite de Jésus :

Présence avec les migrants à Tierra Blanca, Veracruz.


Présence à Ciudad Juárez, dans une paroisse où les fidèles viennent des divers États du pays (migration interne).

Présence parmi les pauvres qui habitent dans la banlieue de San Pedro Sula,
et parmi les pauvres et les jeunes étudiants qui n’ont pas beaucoup de ressources, à  El Progreso, au Honduras.

Nous maintenons aussi, avec courage, notre présence dans deux écoles à Mexico ;et dans d’autres États, parmi les indigènes, les paysans, nous sommes engagées dans l’action sanitaire, en particulier les médecines alternatives, et la pastorale paroissiale… Quelques sœurs travaillent dans d’autres domaines comme la mission Ad Gentes, à l’ONU, à l’UISG… Et nos sœurs aînées nous soutiennent par leur prière et l’affection fraternelle.


Élèves de l’école       Sr. Cristina à Soteapan, Veracruz



Sn Pedro Sula,
HONDURAS


El Progreso , Yoro  HONDURAS


Tierra Blanca, Veracruz

Tout cela

Pour la vie du monde, et « en qualité de faibles instruments ».


Soeurs de St.Joseph de Lyon au Mexique